Les grands sacs : L’avantage d’acheter un grand sac

Un grand sac permet pleins de choses et plus particulièrement il permet aux femmes la possibilité d’emporter un grand nombre d’éléments lorsqu’elles se déplacent. La plupart du temps les grands sacs de femmes sont remplis d’une multitude d’objets le plus souvent inutiles. On pourrait alors croire que les femmes ressentent un constant besoin d’avoir tout à portée de main. Cela pourrait même se traduire par une tendance à vouloir tout contrôler. Mais pourquoi nous encombrons nous sans cesse de choses qui ne nous servent jamais ? Et quels sont d’ailleurs ces éléments ?

Tout d’abord un grand sac appelle un grand nombre d’objet. Avoir un grand sac vide, c’est inutile et laid car ça nage et ça se voit. On voit qu’il y a un manque et on se sent ridicule de porter un sac inutile alors on l’alimente comme on peut pour effacer ce sentiment. Très psychologique tout ça me direz-vous ! En effet ça l’est mais il faut aussi noter que tout ce qui figure dans le grand sac d’une femme est important dans sa vie même si elle ne s’en sert pas forcément toujours.

De manière générale les grands sacs sont plutôt utilisés en journée qu’en soirée parce que c’est justement au long de la journée qu’on a besoin des éléments qui s’y trouvent (papiers, trousse de maquillage, etc. ). En soirée on évite au maximum de « trimballer » toutes nos petites affaires afin de ne pas être gêné si on va danser ou autre.

Certains grands sacs comme la plupart des sacs Chloé, Gérard Darel ou encore Prada permettent une bonne organisation de ce joyeux « bordel ». En effet, des pochettes intérieures ou extérieures sont insérées dans certains d’entre eux afin de pouvoir s’y retrouver. Par contre d’autres grands sacs comme la plupart des cabas ne permettent pas ce côté pratique. Ainsi tous les objets que l’on trouve dans un sac Louis Vuitton ou Sonia Rykiel par exemple sont tout simplement éparpillés n’importe où et forment alors un fouillis incroyable.

Quoi qu’il en soit ce bazar ne nous empêche absolument pas d’acheter encore et encore des grands sacs. Finalement je crois qu’on se plait dans cette non-organisation, on aime chercher un objet pendant des heures avant de pouvoir s’en servir et on se plait à fouiller au milieu de tout car souvent on trouve certains éléments auxquels on ne s’attendait pas forcément…

Alors vive le bordel féminin et vive les grands sacs !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *